[./indexpag.html]
[./cadwallon_lienspag.html]
[./laelithpag.html]
[./voyagespag.html]
[./initiationpag.html]
Les sites que nous utilisons souvent Si vous vous êtes laissé porter par la navigation sur ce site, vous avez trouvé nos sites préférés en ce qui concerne le jeu de rôle... Ceci dit, d’autres sites nous apportent une grande aide dans notre passion : Nous aimons tout particulièrement sonoriser nos parties. Ce site nous permet d’écouter nos musiques préférées et d’en découvrir d’autres. Manque d’inspiration pour un sujet, besoin de se documenter, simple curiosité... cette encyclopédie en ligne n’en finit pas de nous surprendre : groupes de musique, films, mangas, ... vous trouverez un article sur (presque) tous les sujets... Nous peignons des figurines et nous adorons nous désespérer devant le travail de certains pros... Allez donc faire un tour dans la galerie, et choissisez un tri par notes ascendantes.
Inspiration
[./inspirationpag.html]
[http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil]
[http://www.coolminiornot.com/]
LA CORDE FOLLE DU MOIS Décembre 2007 RICHARD MATHESON Autre auteur de romans, Matheson a également travaillé en qualité de scénariste. Ce mois-ci, c’est un de ses premiers romans, Je suis une Légende, qui a été adapté au cinéma. Le livre est exceptionnel... et ne finit pas, comme dans le film, par une happy end. Neville n’est pas un savant qui sauvera l’espèce humaine, et tout le suspens de l’histoire repose sur le fait de savoir s’il est le dernier humain sur Terre ainsi que ses relations avec ses anciens voisins qui sont dehors et attendent qu’il les rejoigne... On avait déjà tenté d’adapter l’histoire au cinéma, dans Le Survivant, un film de 1971 avec Charlton Heston. Le début de cette œuvre recrée assez bien l'ambiance du roman et l'on soulignera, une nouvelle fois, l'importance de la musique de ce film. Nous vous conseillerons également la lecture d’une de ses nouvelles, Journal d’un monstre, et d’un autre roman La Maison des Damnés. Le scénario de ce livre ressemble étrangement à celui de La Maison du Diable, un film de Robert Wise, et datant de 1963, qui pourrait tout autant s’intituler “Comment faire peur avec une tache sur le mur ?”, donc un très bon film, tiré, lui, d’un livre que nous n’avons pas lu... pour le moment ! Un autre film tiré d’un roman de Matheson nous a marqué : L’Homme qui rétrécit. Inutile de résumer le film une fois le titre donné. Matheson a également collaboré aux séries Star Trek, l’excellente Quatrième Dimension (série en noir et blanc, où les épisodes étaient aussi surprenants les uns que les autres) ainsi qu’au scénario du film Duel, réalisé par Steven Spielberg, dans lequel un automobiliste est poursuivi par un poids- lourd... dont on ne voit jamais le visage du conducteur. Steven Spielberg a réalisé les Indiana Jones, dont nous avons déjà parlé, mais il est aussi le scénariste des Goonies, très bon film d’aventures pour gamins, relatant la course au trésor d’une bande de gosses déjantés. Novembre 2007 NEIL GAIMAN Auteur de romans mais aussi scénariste de comics, de séries télévisées, ... Parmi ses BD, citons 1602, où il revisite les super héros en les transposant au 17ème siècle, ou encore le Sandman, série très littéraire, prenant comme personnage central Dream, Seigneur du Rêve et l’un des sept Eternels, sa famille comprenant aussi Destiny, Death, Desire, Despair, Delirium (Delight) et Destruction. Comme roman, vous pourrez lire Neverwhere, où son héros, suite à sa rencontre avec une jeune fille nommée Porte, s’efface peu à peu de notre monde pour prendre sa place dans le Londres d’En Bas, une société décalée et magique, peuplée de rats et de marginaux. En novembre 2007, un autre de ses romans a été adapté au cinéma : Stardust. Le héros de cette histoire, pour tenter de séduire sa belle, part à la recherche d’une étoile tombée derrière Le Mur. Franchissant cette étrange muraille, le voilà au beau milieu d’un royaume fantastique, aux prises avec une terrible sorcière et des princes assassins. Ce film enlevé et plein d’humour nous a fait penser à Princess Bride, un autre conte de fées complètement barge... La participation de Michelle Pfeiffer à Stardust, elle, rappelle Ladyhawk à notre bon souvenir. Dans ce film, elle incarnait la belle Isabeau d’Anjou, obligée de se transformer en faucon le jour, alors que l’homme qu’elle aime, Etienne de Navarre, reprend sa forme humaine, contraint d’être un loup la nuit quand Isabeau redevient enfin une femme... Finissons ce jeu d’associations d’idées par quatre films. Commençons par le chef d’oeuvre Blade runner. Un blade runner est un détective chargé de retirer définitivement de la circulation les “répliquants”, des androïdes que rien ne peut distinguer de l’être humain. Si l’un des “répliquants” était joué par Rutger Hauer qui campait Etienne de Navarre dans Ladyhawk, le blade runner est interprété par Harrison Ford... Vous reconnaîtrez sûrement Han Solo des épisodes IV à VI de Star Wars, mais Harrison Ford est aussi le héros de la trilogie Indiana Jones, contant les aventures extraordinaires d’un archéologue qui n’a rien d’un rat de bibliothèque ! Octobre 2007 ROBERT CARLYLE Robert Carlyle était à l’affiche d’un film que nous avons particulièrement apprécié ce mois-ci : 28 Semaines plus tard, la suite de 28 Jours plus tard qui déjà nous avait agréablement surpris. Le premier opus nous contait comment Londres se trouvait ravagée, en vingt-huit jours, par un virus transformant les hommes en une sorte de zombie. Le deuxième volet, se passe donc vingt-huit semaines plus tard, alors que les "zombis" semblent s'être éteints par manque de nourriture et que l'armée américaine tente de réinstaller des survivants britanniques désireux de retrouver leur pays. À signaler au passage, le thème principal (la musique), qui souligne admirablement la course de Carlyle au début du film. Nous avions découvert cet acteur dans l'hilarant The Full Monty, dans lequel il arrivait à convaincre une bande de chômeurs de se lancer dans du striptease masculin. Nous l'avons ensuite retrouvé dans Vorace, film très surprenant dont nous éviterons de parler pour ne pas gâcher l'effet de surprise. Juste une précision… c'est un film violent ! Attention ! Carlyle était également l'un des héros de l'injustement méconnu Guns 1748, qui relate les aventures de Plunkett et Macleane deux bandits de grand chemin. L'action est superbement servie par la musique de Craig Armstrong, compositeur également pour Moulin Rouge, le Baiser Mortel du Dragon, … Jake Scott, le réalisateur de Guns 1748, est le fils de Ridley Scott qui, lui, a réalisé, entre autres, Les Duellistes, dans lequel deux lieutenants de Napoléon (dont l'un est interprété par Harvey Keitel) vont se poursuivre des années durant pour se provoquer l'un l'autre en duel, le premier Alien, Blade Runner, dont nous parlerons le mois prochain, Legend, un film d'Heroic Fantasy dans lequel Jack (Tom Cruise) tente d'arracher le belle princesse Lili des griffes du démon Darkness, ou encore Thelma et Louise...
[http://fleursdemeninges.blogspot.com/]
[http://www.deezer.com/fr/]
[Web Creator] [LMSOFT]